Chris Morin-Eitner

Profil

« Il y a de drôles de zèbres, très graphiques, devant Beaubourg. Le parvis du musée parisien ressemble à une savane. On pourrait croire à une installation artistique, réelle, telle un Paris Plage un peu saharien dramatisant le réchauffement climatique.

Dans la série Il était une fois demain, Chris Morin-Eitner fait subir de drôles de traitements à différentes mégalopoles de la planète. A chaque fois, un bâtiment icône, historique ou contemporain, est remis en scène, à l'état de ruine sublimée, complètement envahi par une forêt vierge aimable, des animaux apaisés, des oiseaux jouyeux, des fleurs colorées. Des villes telles des Belles au Bois Dormant pétrifiées dans la verdure. Comme les ruines des temples d'Angkor transpercées et transfigurées par les arbres, des oeuvres d'art mutantes, toujours vivantes. 

L'Arc de Triomphe parisien se prosterne devant une immense forêt dense. La Tour Eiffel, le Tower Bridge de Londres, le pont de Brooklyn et les tours de New York dégoulinent de verdure, ou de lianes, se mirant dans des lacs de nénuphares ou de fleuves agités d'oiseaux voletant. La Place Rouge de Moscou, moins totalitaire, retrouve son paysage de taïga, les bouleaux sont remplacés par des autruches, noires et blanches. Même Le stade Dubaï du capitalisme, décrit par l'américain Mike Davis, est transformé en Jungle Time Machine, l'hyper-prétentieuse tour Buri Khalifa est réduite à une tour de Babel qui tangue devant une girafe bien plantée sur ses pattes, tête haute. 

L'artiste-photographe travaille comme un peintre numérique, jouant de la surimpression et de l'hybridation, combinant les photographies qu'il a toutes saisies lors de ses nombreux périples. Elles sont ses pigments, sa palette. Pour recomposer autant de fictions qui réinventent la typologie colorée du jardin d'Eden. »

 

Extrait du texte Chris Morin-Eitner, La jungle des paradoxes de Anne-Marie Fèvre. 

Biographie

Né en 1968, Chris Morin-Eitner est photographe et réalisateur de courts-métrages.

Diplomé d'architecture DPLG, il vit et travaille à Paris. 

Vidéos

New artworks

Il n'y a pas encore d'œuvres ici