Jean-Claude Gautrand

Œuvres

Profil

« A trente-quatre ans, Jean-Claude Gautrand est un des plus brillants lauréats de la photographie expérimentale française, tributaire des plus hautes récompenses en ce domaine. C’est aussi un infatigable animateur de groupes et de clubs spécialisés, un organisateur d’expositions internationales qui voyagent à travers le monde entier. [] Le groupe Libre Expression qu’il anime rassemble les meilleurs chercheurs photographes français contemporains. 

Qu’est-ce qu’un chercheur photographe ? La fréquentation de Gautrand m’a permis de me faire une idée à ce sujet. Comme toutes les vocations artistiques, la recherche en photographie ne paie pas son homme, le nu et certains domaines du reportage mis à part. Ces amateurs-par-la-force-des-choses en sont restés, bien injustement, au stade de la passion pure : qui songerait en 1967 à acheter des tirages photographiques d’avant-garde à de simples photographes, comme on achète un dessin, une gravure ou même la reproduction d’un chef-d’œuvre ?

Ces chercheurs sont des doux poètes qui s’obstinent dans leur vision et persévèrent dans leur être. Ils nous donnent à voir le monde d’un œil neuf, ingénu et objectif : objectivité par la caméra, dépourvu de bien des impedimenta d’une culture sclérosée, disponible aux magnifiques cadeaux de l’observation et du hasard. Bien sûr, une idée directrice, intimement liée à la structure psychologique de l’individu, ordonne les démarches. Dans le cas de Jean-Claude Gautrand, c’est bien évidemment l’esprit de géométrie. Ses photographies les plus symptomatiques, de la série « Métalopolis » traduisent en calligrammes structurés le monde architectonique du métal, de ses rails, de ses poutrelles, de ses échafaudages porteurs des villes futures. Dans les œuvres plus anciennes on retrouve toujours un très significatif penchant à l’épure, au dosage et au contraste des ombres, à l’exaltation des contours.

Il y a comme une sorte de moralité calviniste dans ce regard aigu, objectif construit, que Gautrand porte sur le monde. Son esprit renchérit sur le caractère analytique de la caméra. La rencontre est heureuse, le mariage est fécond. Gautrand apparaît comme l’un des plus doués parmi ces constructivistes du réel qui en ont repris l’investigation à ce point précis de la recherche visuelle où l’avaient laissée les peintres russes avant la révolution d’octobre et les théoriciens du Bauhaus de Weimar. Mon témoignage a l’ambition, outre de signaler au public une source d’authenticité poésie par l’image, d’attirer l’attention sur un problème de base, celui de la photographie expérimentale. A l’heure où les peintres du « Mec-Art » s’apprêtent à assumer un renouveau d’expressivité en ce domaine, les dix Gautrand existant en France (jalousés par leurs collègues conformistes, ignorés par les « vraies artistes », méprisés par l’opinion publique) sont-ils condamnés à demeurer pour toujours les Cousins Pons de la grande famille esthétique ? »


Pierre Restany parle de Jean-Claude Gautrand à propos de la série Métalopolis (Milan, 1967).

Biographie

Jean- Claude Gautrand est un photographe français né le 10 décembre 1932 à Saint-en-Gohelle et décédé le 23 septembre 2019 à Paris.

On connaît ses photos des plages du débarquement, les séries Destruction des Halles et Reconstruction du Pavillon Baltard. Il fut témoin-artiste de cette époque pré-soixante-dix, la période Pompidou. Il était, en 1974, commissaire d'exposition à la première sélection des Rencontres Internationales de la Photographie d'Arles.

Les œuvres issues de « Métalopolis » nous transposent, à la fois comme témoins et acteurs, dans l'époque des grands chantiers.

Les œuvres issues de « Métalopolis » nous transposent, à la fois comme témoins et acteurs, dans l'époque des grands chantiers.


Expositions (sélection)

2015

Itinéraire d'un photographe, Galerie Cèz'Art, Bessèges

2010

Paris, Mon Amour, Galerie Gadcollection, Paris

2008

- La Lumière de l'ombre, Médiathèque de Forbach

2007

Le Temps pour dire, Maison des Arts, Conches-en-Ouche

- Pavillon Baltard, Salle Wateau, Nogent-sur-Marne

- Métalopolis - Baltard, Galerie W, Paris

- Nouvelles acquisitions, exposition collective, Musée Réattu, Arles

2006

- Construction et déconstruction, Galerie Philippe Chaume, Paris

- Galerie Vrais Rêves, Lyon

- Travaux récents, Festival Regards, Villeneuve-la-Rivière

 2005

- Structures, Galerie Photo, Montpellier

- Camp de Natzwiller-Struthof, Musée Réattu, Les Rencontres d'Arles

- Itinéraire d'un photographe 1960-2005, Musée de La Poste, Paris

- Les Boues rouges, Médiathèque de Cernay

2004

- Galerie W

Chroniques arlésiennes, Centre Iris, Paris

2003

- Itinéraire d'un photographe 1960-2000, Centre Régional de la Photographie Nord - Pas-de-Calais, Douchy-les-Mines

- Bercy, une balade, Bercy Village

2002

- Itinéraire d'un photographe 1960-2000, Roubaix et Villeneuve-la-Rivière

- Hommage, Pavillon Baltard, Nogent-sur-Marne

- Forteresses du dérisoire, Galerie Léon Herschtritt, Paris

1999

Vallées englouties, Galerie J.P Gapihan, Paris

1998

- Paris sous l'objectif avec une tournée internationale dans le monde entier

- Acquisitions récentes, exposition collective, Bibliothèque historique de la ville de Paris

1997

- Mémoire des lieux et des temps, Espace photographique de Paris

Regards croisés, Centre des Bords de Marne, Le Perreux

1995

Métamorphoses parisiennes, Pavillon de l'Arsenal, Paris

1983

- Berner Photo Gallery, Berne, Suisse

1982

- Quizaine de Cholet 

1981

- Ten Contemporary French Photographes, Santa Barbara Museum of Art et Lincoln Art Center, Santa Rosa

1980

- Mai des Flandres, Grignan & Week Gallery, Zurich

1979

- Galerie Paule Pia, Anvers

1972

- 6e Biennale de Paris


Publications 
(sélection)

2018

- Itinéraire d'un photographe, Editions Bourgeno (ISBN 978-2955749500)

2003

- Bercy, une balade, Catalogue d'exposition, Bercy Village

1997

- Mémoire des lieux et des temps, Catalogue d'exposition, Espace photographique de Paris

1974

- Arts et métiers graphiques, n°90

1968

- Les Murs de Mai 1968, Editions Pensée et Action


Prix (sélection)

1986

- Paris des photographes, Mention du Prix du Livre des Rencontres d'Arles

- Hippolyte Bayard, naissance de la photographie, Prix Lecuyer

1985

- Paris des photographes, Tome 1, Prix Vasari 

- Paris des photographes, Tome 1, Rencontres Internationales de la Photographie

1972

- L'assassinat de Baltard, Mention du prix du Livre de Rencontres d'Arles

1968

- Grand Prix des Arts de la Ville de Marseille attribué par le Musée Cantini

1967

- Grand Prix de la Photographie d'avant-garde en Espagne

1965

- Prix de la FIAP (Paysages)

Événements

Actualités

Presse

Vidéos

New artworks

Il n'y a pas encore d'œuvres ici

Textes

Panier