Nam June Paik

Œuvres

Profil

« Michel-Ange de l’art électronique », « missionnaire visionnaire », « terroriste culturel », « pape de l’art vidéo » les qualificatifs ne manquent pas pour évoquer Nam June Paik, l’artiste sud-coréen né à Seoul en 1932 et mort à Miami en 2006, fondateur du mouvement art vidéo. 

De ses premières performances aux installations multi médias, en passant par les bandes vidéo, les « télévisions préparées » et les « sculptures vidéo », la contribution de Paik à l’histoire et au développement de l’art vidéo est considérable. 

Avec un sens aigu de l’humour et de la provocation, il élabore sans répit des stratégies vouées à déconstruire et réinventer le langage, le contenu et la technologie de la télévision. « L’art vidéo, ce n’est pas seulement un écran et une bande, c’est la vie toute entière ».

Après des études de musique à Tokyo, Nam June Paik part pour l’Allemagne en 1956 et entre, deux ans plus tard, au laboratoire de recherche du studio de musique électronique de Radio Cologne, où travaillent Karlheinz Stockhausen, René Köring, Kagel. 

En même temps, Paik présente ses propres « actions concerts » et gagne une certaine notoriété au cours d’interventions surprenantes : il coupe la cravate de John Cage, jette des œufs sur le public, plonge dans des baignoires, réduit en miettes pianos et violons. 

En 1961, il rencontre George Maciunas, le fondateur de Fluxus, et poursuit, dans le cadre de ce mouvement, concerts et performances.

En 1963, il présente à la Galerie Parnass de Wuppertal une « Exposition de musique et de télévision électronique ». On y voit, posés à même le sol, treize téléviseurs préparés (sur les modèles des « pianos préparés » de J. Cage), branchés sur des générateurs de fréquences, ne diffusant rien d’autre que des images composées de zébrures et de striures. 

La télévision abstraite est née, et le geste de Paik ouvre la voie à l’art vidéo. 

Biographie

 

Nam June Paik est un artiste, compositeur et performer sud-coréen né à Séoul le 20 juillet 1932 et mort à Miami le 29 janvier 2006. Il a employé différents médias dans son travail et est considéré comme le fondateur du mouvement art vidéo.

 

Quelques dates clés

1956 - Diplômé en musique et histoire de l'Art, thèse sur Arnold Schonberg. 

1958 - Rencontre le compositeur américain John Cage à Darmstadt, RFA. 

Jusqu'en 1963, il travaille au WDR Studio für elektronische Musik, à Cologne, il y rencontre Karlheinz Stockhausen. 

1961 - Rencontre avec George Maciunas en Europe, association au mouvement Fluxus

1962 - Participe au premier Festival "Officiel" Fluxus 9 Wiesbaden.

1963 - Participe au Festum Flexorum Fluxus organisé par Joseph Beuys, à Düsseldorf, RFA. 

Première vidéo-sculptures pour sa première exposition personnelle à la Galerie Parnass à Wuppertal, RFA. 

1964 - Arrive à New York et travaille avec Maciunas et d'autres artistes Fluxus, c'est le début d'une longue période de collaboration avec Charlotte Moorman, violoncelliste réputée de la "new music". La Télévision devient une obsession grandissante. Il exploite ce medium comme un instrument de musique. 

1965 - Paik achète sa première caméra vidéo portable et montre sa première bande au café à Go Go. 

Sa première installation vidéo a lieu à la Galleria Bonino à New York. Il réalise Robot Opéra à Paris au Festival de la Libre Expression. 

1969 - Avec Shuya Abe, il réalise un des premiers vidéo synthétiseurs à l'Atelier Expérimental du WGBH TV Boston. 

1974 - Consécration au Everson Museum of Art à Syracuse, New York. 

1976 - Rétrospective ma·eure au Kolnischer Kunstverein.

1977 - Transmission satellite pour l'ouverture de la Documenta 6 à Kassel. 

1978 - Concert avec Beuys, Staatliche Kunstakademie, Düsseldorf, en mémoire de George Maciunas. 

"TV Garden", Centre Georges Pompidou, Paris. 

"Nam June Paik", Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris. 

1980 - "Laser Vidéo", Stcidtische Kunsthalle, Düsseldorf. 

1982 - Vaste rétrospective au Whitney Museum of American Art, New York.
"Vidéo Tricolore", Centre Georges Pompidou, Paris. 

1984 - "Good Morning, Mr Orwell", transmission satellite entre Paris, New York et Cologne, pour saluer la Nouvelle Année. 

1986 - "Family of Robot", Paik récupère de vieux postes de télévision pour construire trois générations de sculptures robot. Les bandes apparaissant sur les écrans réinstallés montrent la diversité culturelle de la famille humaine. 

1988 - Transmission satellite internationale coïncidant avec le début des Jeux Olympiques à Séoul, sa ville natale. 

1989 - "La Fée Electronique", Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris. 

 

"Les Magiciens de la Terre", Centre Georges Pompidou, Paris. Galerie de Paris, Paris. 

 

 

 

Actualités

Presse

New artworks

Il n'y a pas encore d'œuvres ici