Ali Hossaini

Profil

Ali Hossaini est un artiste américain, aussi bien philosophe, producteur, biochimiste que poète. 

Certaines de ses recherches sur le langage, l'autisme et la remise en question du travail de Chomsky l'amènent à une ré-évaluation d'un langage primaire: par exemple, dans ses 4Monkeys (2007), ce langage est sous forme de chiffres et de lettres. 


 

Reality is Psychedelic

Interview avec Ali Hossaini

Par Andrew Rosinski (25 mai 2010)

 

AR : « Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur votre démarche artistique et comment a-t-elle évolué au cours du temps? » 

AH : « Pour moi la première étape de l'inspiration vient avec l'aventure. Mon fil conducteur est la curiosité - j'ai toujours voulu tout savoir. J'adore lire et j'ai sûrement été assez studieux, mais (heureusement pour ma vie sentimentale) cette trame intellectuelle va de paire avec une envie irrépressible de découvrir le monde. Ainsi, j'apprends toujours de ce que j'explore physiquement ou intellectuellement. Au cours de ce processus, on en vient naturellement à établir des liens. Certains sont simples et suivent des règles d'analyse et de synthèse. D'autres sont poétiques et propices à l'imagination.

C'est grâce à cela que je crée ce que les gens appellent "art", ce qui pour moi devrait plutôt s'appeler "poésie". J'aime me considérer comme un poète visuel, car ce terme fait allusion à la poiesis, qui était pour les Grecs, un processus créatif spécifique.

D’ailleurs, les mots “art” et “artistes” ont des connotations que je trouve affreuses. Pour moi la poésie naît d’un processus de désintégration, dans le sens le plus complet de ce mot : la cohérence des choses se décompose et des structures, préalablement sans relation, commencent à se joindre, et forment ainsi de nouvelles structures qui peuvent instantanément avoir un sens, ou non.

Quand j’ai commencé à vouloir m’exprimer, trouver de nouvelles idées me posait beaucoup de problèmes, je n’étais jamais sûr de moi. La créativité est une sécrétion naturelle de la conscience et, maintenant que j’ai beaucoup plus d’expérience, je génère plus d’idées que je ne peux en réaliser. On peut penser le processus créatif comme de l'alchimie, comme une image que j’adore : la transformation du rebut en or.Dans la culture indienne, la transcendance de la créativité est représentée par le lotus, une belle fleur qui surgit de la saleté.

Des années de lecture et de voyage ont enrichi ma vie quotidienne. Quand je regarde quelque chose, je vois la chose qui est devant moi, bien sûr, mais je vois surtout qu’elle est au milieu d’un réseau de connections vibrantes, fluctuantes et merveilleuses. Ces connections sont de plusieurs natures: historiques, scientifiques, sociales, philosophiques, esthétiques, émotionnelles et littéraires.

La richesse de ma vie intérieure contraste avec mon approche “spartiate” de la propriété matérielle. Je vis une vie très simple parce que j’ai du mal avec les choses. Les possessions matérielles affaissent mon cœur et distraient ma pensée, et je trouve que les plantes et les formes organiques sont le meilleur environnement pour la créativité.

L’esthétique et l’artisanat sont très importants pour moi, c’est pour cela que je travaille dur pour créer des expériences qui sont belles. La beauté a été mal considérée dans l’art pendant ces dernières années. Cela se justifie par le fait que le critère esthétique a moins de validité que les concepts eux mêmes. Je prends la vision diamétralement opposée, je ne pense pas que les artistes aient beaucoup à contribuer en terme de concepts originaux. Ce que l’artiste peut offrir, c’est une œuvre basée sur des compétences manuelles et des principes esthétiques. Le mandat de l’art est de créer quelque chose de beau. Cela ne veut pas dire que l’art ne peut pas être engagé, provocateur ou basé sur une idée mais ces qualités émanent de la relation entre l’art et des disciplines mieux équipées pour les traiter.

Certains pourraient dire que je déprécie l’art, mais pour moi la beauté dépend de processus qui sont beaucoup plus sophistiqués que l'habileté verbale requise pour apprécier l’ironie, le cynisme et l'auto référentialité des œuvres conceptuelles. La beauté naît des capacités mathématiques innées de notre esprit. Lorsque notre cerveau verbal marche en utilisant des processus linéaires (bidouillés), nos facultés visuelles contiennent des circuits neuronaux dédiés à analyser des champs multi-dimensionnels. Dire que les concepts sont plus sophistiqués que la beauté c’est ignorer les fondements de la cognition et distord aussi la connexion organique entre nos intuitions, nos processus vitaux et notre monde physique ».

 

Biographie


Ali Hossaini est un artiste américain, né en 1962 en Virginie Occidentale. Son oeuvre allie de nombreuses disciplines ce qui lui a permis d'exposer et de performer aussi bien dans des galeries, dans des musées que dans des festivals. 


 

“Art cannot be science, but it can convey the sense of wonder that drives scientists. It can visualize the worlds of science while honoring our sense of self as beings that transcend the mundane” Ali Hossaini


 

Expositions (sélection)

2018

 - V.I.E. V.ideo I.mage E.volution, Galerie W, Paris 

2017

Ouroboros, video installation, Click Festival, Helsingor, Denmark

Why It's Kicking Off Anywhere, video director, Young Vic, London, UK

2016

Ouroboros, video installation, Art for Tomorrow, Doha, Qatar

2015

Epiphany, video installation & live performance, BAM, New York

2014

Oceanic Verses, video installation & live performance, Dillon Gallery, New York

2013

Oceanic Verses, video installation & live performance, The Barbican, London, UK

2012

Illusory Production, video installation, CAFA Museum, Beijing, China

Epiphany, video installation, Mediations Biennale, Poznan, Poland

Ouroboros, video installation, Clews Foundation, Denver, Colorado

Oceanic Verses, video installation & live performance, The Kennedy Center, Washington, DC

Ouroboros, video installation, Clews Foundation, Denver, Colorado

Oceanic Verses, video installation & live performance, River to River Festival, New York City

Ouroboros, video installation, Clews Foundation, Denver, Colorado

Hermetica, video screening, Electronic Art Intermix, New York City

Divine Machines, Museum of Optography, Sharjah

2011

Fabric of Life, solo show of prints & video, Ethan Cohen Fine Arts, New York City

Executive Privilege, video installation, White Box, New York City

Fading Civilizations, video triptych, SoundRes Festival, Lecce, Italy

The Aging Magician, musical theater, The Kitchen, New York City

Fading Civilizations, video triptych, The Kitchen, New York City

Ouroboros, video installation, Museum of Outdoor Art, Denver, Colorado

Memory Begins, video installation, SudLab, Naples, Italy

2010

Memory Begins, video installation, White Box, New YorkCity

Ouroboros, video installation, Ise Cultural Foundation, New York City

Oceanic Verses, operatic video, New York City Opera

Caro Ben Mio, live video, Galapagos Art Space, New York City

2009

Baghdad Transcendental, sculpture & photography installation, The Drop, New York City

Epiphany: Prints, The Kaufman Arcade, New York City

Epiphany: Volcano, Gallery 8, New York City

2008

Divine Machines, film , The Hackney Empire, London, UK

Epiphany, video installation, American Museum of the Moving Image, New York City

Noumema, Time is the Moving Image & The Same River, short plays, Water Mill Center for the Arts

Installation of productions from LAB, American Museum of the Moving Image, New York City

Curated selection of LAB productions, Scope Art Fair, New York City

Unperception Now, film, Montreal Festival of Film on Art, Montreal, Canada

2007

Living Voom, curated selection of LAB productions, Scanners Film Festival, The Lincoln Center

Curated selection of LAB productions, Borderlines Festival, Beijing, China

Unperception Now, Janos Gat Gallery, New York City

Curated selection of LAB productions, SF Cinemateque, San Francisco

Curated selection of LAB productions, Pacific Film Archive, Berkeley, California

Curated selection of LAB productions, Orchard 47, New York City

Jeanne Moreau & Isabelle Huppert Video Portraits, Couvent des Cordeliers, Paris

 

 

 

Actualités

Presse

New artworks

Il n'y a pas encore d'œuvres ici