Pierre Auville est né au Havre en 1968. C’est  un « self made artist ». Adolescent, il peint au spray dans l’espace urbain et suit des cours d’arts plastiques mais choisit d’étudier les sciences sociales. Diplômé de Sciences Po, il a été journaliste avant de s’engager dans la la Marine Nationale.

Inspiré dans ses voyages par les murs graffés et leurs cassures, ils sont devenus son support. Il maitrise maintenant parfaitement son support, le béton, comme des morceaux qu’il aurait empruntés au mur de Berlin. 

Il coule sa matière dans des moules qu’il a préalablement sculptés. Après plusieurs tentatives, quand il est satisfait de son bas-relief et de sa pigmentation, il insère la matière. C’est avec des micro-explosions qu’il fait réapparaitre les structures métalliques, les cassures, car rien ne doit paraitre artificiel. Son œuvre se transforme, le matériel extérieur, brut, pigmenté, devient intérieur, comme un mur de la ville rapporté.

Pierre Auville s’inscrit parfaitement dans la tradition du Street Art aussi bien dans la forme que dans le fond. Il aime le Pop Art, les figures iconiques de Rimbaud, Jean-Michel Basquiat, Che Guevara … 

« J’ai tout de suite aimé le dosage entre Pop et Street Art, l’utilisation du ciment léger comme matière surface. Je l’imagine dans le futur travaillant sur des œuvres monumentales qui pourront migrer de nouveau, de l’intérieur vers l’extérieur.» Eric Landau. 


Désolé, le contenu de cette page n'est pas disponible dans cette langue. Affichage du contenu par défaut